Titre : Colloque Recherches récentes en philosophie analytique

Lieu : Université de Montréal, Pavillon 2910 Édouard-Montpetit

Date : 9 mars 2019

Heure : 10h à 14h

Site web :

Descriptif :

Ce colloque vise à permettre une réflexion en philosophie analytique contemporaine. La philosophie analytique, qui a ses racines
historiques dans les travaux de Frege, de Russell et de Moore, peut se décrire, très sommairement, comme se caractérisant pas une
volonté d’aborder les problèmes philosophiques de la manière la plus rigoureuse et claire possible, telle que le ferait les sciences
exactes. Initialement focalisés sur l’analyse des concepts et l’examen du langage, les philosophes analytiques s’intéressent de nos
jours à une variété de questions, allant de la nature de la causalité à la nature des œuvres d’art en passant par le rôle des désirs en
théorie de l’action, pour ne citer que quelques exemples. En particulier, deux tendances marquent actuellement la philosophie
analytique. Tout d’abord, suite à l’essor des questions normatives, notamment grâce à publication de l’ouvrage Théorie de la Justice,
de John Rawls (1971), l’intérêt s’est porté sur la question de savoir ce qu’est la normativité. Ainsi, on peut assister depuis une dizaine
années à la naissance à une véritable philosophie de la normativité. D’autre part, après avoir longtemps manifesté du scepticisme à
l’égard des questions métaphysiques – on peut penser à la célèbre critique de la métaphysique présentée par A. J. Ayer (1936) – les
philosophes analytiques se sont réapproprié les grandes questions concernant la nature fondamentales des choses, renouant ainsi avec
la tradition philosophique. On peut penser aux développements des théories du libre arbitre à partir des travaux de Frankfurt (1988),
mais aussi à un intérêt poussé pour des questions métaphysiques spécifiques, comme celle de la nature des évènements (Davidson
1980), la nature des émotions (de Sousa 1986) ou la nature des conventions (Lewis 1969). Plus récemment, l’approche des questions
métaphysiques a souvent été couplées à un intérêt poussé pour les différentes disciplines scientifiques, comme la psychologie, la
psychiatrie, la neurologie, les sciences cognitives, mais aussi les mathématiques, la physiques ou encore la biologie.
Le programme du colloque sera composé d’une partie de conférences invitées et d’une partie de contributions sélectionnées sur la
base d’un appel à communications. Dans le but de représenter au mieux les domaines de la philosophie analytique qui suscitent le
plus d’intérêt actuellement, nous avons prévu inviter une philosophe de premier plan pour discuter de la normativité épistémique.
L’appel à communications visera à établir la programmation large, qui reflète la très grande variété des thèmes abordés en philosophie
analytique. En effet, les domaines suivants seront inclus dans l’appel: philosophie de la connaissance et épistémologie; philosophie du
langage; philosophie de l’esprit; philosophie de l’action; métaphysique; philosophie des sciences naturelles; philosophie des sciences
sociales.